Il traite son coiffeur de « PD ». Ce n’est pas homophobe d’après le Conseil de prud’hommes de Paris

La réponse du Conseil de prud’hommes de Paris semble invraisemblable et pourtant.
« En se plaçant dans le contexte du milieu de la coiffure, le Conseil considère le terme ‘PD’ employé par la manager ne peut être retenu comme propos homophobe, car il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles […] sans que cela ne pose de problèmes. »

L’affaire commence lorsque la patronne d’un salon de coiffure décide de licencier un employé qui ne s’est pas présenté au travail un jour qu’il était souffrant. Malheureusement (ou heureusement pour l’employer), dans une erreur de manipulation de son téléphone portable, elle envoie à ce dernier le message suivant : « Je ne le garde pas. Je ne le sens pas ce mec. C’est un PD, ils font tous des coups de p… » Bien évidemment, il n’était pas le destinataire souhaité.

L’ex-employé a alors saisi le Conseil de prud’hommes. Ce dernier a décidé de ne garder que l’aspect abusif dû licencieusement en atteste le document ci-dessous :

repoonse du prod hommes de paris coiffeur pd
Twitter @MBrancourt

L’affaire a très vie suscité l’indignation sur les réseaux sociaux.
À partager d’URGENCE !

Aimez Sphere Emotion sur facebook :
Aimez Sphere Emotion sur facebook :
Commentaires Facebook